[cc-fr] licences Creative Commons et usage politique ou religieux ?

Benjamin Jean veille.jus at gmail.com
Thu Apr 10 13:30:31 EDT 2008


Bastien a écrit :
> Benjamin Jean <veille.jus at gmail.com> writes:
>
>   
>> Là-dessus, les limitations que l'auteur peut apporter (parmi elles les 
>> clauses NC, ND, ou tout autre restriction) déséquilibrent les relations 
>> entre l'auteur et les utilisateurs (puisque seul l'auteur peut en faire 
>> une exploitation commerciale) et enlèvent tout intérêt à la 
>> contribution/mutualisation. 
>>     
>
> Cette formulation me paraît un peu sévère.
>
> Je suis conscient des libertés supplémentaires que les licences libres
> apportent par rapport aux licences CC limitées (NC ou ND) mais je crois
> qu'il faut prendre les licences CC comme un tout et considérer que, en
> élargissant l'éventail des « degrés » de liberté, elles ont énormément
> contribué à ce qu'un plus grand nombre d'utilisateurs sautent le pas.
>
> C'est justement parce que ce pas n'est pas toujours aussi « grand » que
> le pas vers du 100% libre qu'il a pu être franchi par un grand nombre
> d'utilisateur, et cette évolution permet d'ouvrir un espace pédagogique
> exposant plus d'utilisateurs aux arguments du 100% libre.
>
> C'est un progrès lent.  
>
> L'insistance sur la distinction entre les licences 100% libres et les
> autres (NC et ND, par exemple) doit toujours être bien contextualisée
> sinon elle devient contre-productive.
>   
Bien sûr, et je ne pense pas avoir soutenu le contraire : le contexte 
était même plutôt bien posé puisque nous parlions uniquement de licences 
de libre diffusion.
Là-dessus, ce que je soutiens, c'est que mettre ses oeuvres sous une 
licence qui assure le déséquilibre au profit d'un seul, c'est s'éloigner 
de beaucoup de contribution et tout simplement de la mutualisation.

Un exemple tout bête, j'ai traduit dernièrement un article que je 
trouvais intéressant et que l'on m'avait envoyé pour lecture. Bêtement, 
puisqu'il parlait de GNU GPL et autres licences libres, je pensais qu'il 
serait sous une licence full libre. M'apercevant après coup de l'absence 
de licence, je contacte l'auteur : il me propose rapidement une 
CC-By-NC-SA. Le contenu de mon site à vocation à être réutilisé 
librement par tous, je n'ai donc pas pu publier l'article.

Maintenant, c'est aussi un choix de diffuser gratuitement.

Ben



More information about the cc-fr mailing list