[cc-fr] RE : traduction

Antoine antoine at pitrou.net
Tue Mar 21 12:01:54 EST 2006


Le mardi 21 mars 2006 à 17:35 +0100, Barbara Feledziak a écrit :
> C'est plutôt libre dans le sens plus de liberté dans les droits d'usage
> ( par rapport à la logique propriétaire et contrôle par les DRMs).

Ok.

> Mais
> est ce que l'aspect création peut être différenciée de l'aspect
> communautaire? Si une œuvre est libre cela favorise les échanges au sein
> d'une communauté d'où communauté du libre?

Cela dépend des libertés offertes par l'oeuvre, mais aussi de ses
caractères intrinsèques.

Ce qu'on appelle "communautés du libre" sont des communautés où une
pluralité de contributeurs participent à la création ou à la
modification d'oeuvres, ce qui implique que les libertés offertes par
l'auteur original vont bien au-delà de la simple libre diffusion
(typiquement, il s'agit des quatre libertés issues du logiciel libre :
utiliser, modifier, redistribuer des copies et des versions modifiées).
C'est cela qui crée des dynamiques communautaires (communautés de
contribution).

Dans le cas d'oeuvres gratuitement diffusables mais non-modifiables, on
est dans le cas classique où des mélomanes avertis se passent des tuyaux
sur tel ou tel artiste. Ces réseaux de diffusion (par bouche-à-oreille,
via le P2P, par le biais de sites spécialisés, etc.) ne sont pas
similaires aux "communautés du libre". L'Internet cependant a permis de
supprimer leurs limites géographiques.


Tu peux donc rester dans le flou et utiliser l'expression "free culture
artists" (quitte à la définir ailleurs, ce qui est fortement conseillé).
Ou bien tu peux utiliser une expression plus précise comme "artists
allowing users to share their works", "artists participating in sharing
networks", etc. (modulo d'éventuelles fautes d'anglais de ma part ;-)).

Amicalement

Antoine.





More information about the cc-fr mailing list